Voeux du PS en Brabant wallon – Janvier 2015

Discours du 18/01/2015 – Vœux du PS en Brabant wallon 

image

Chers camarades,

Pour commencer je souhaite vous adresser mes vœux les plus sincères en ce début d’année. Je vous souhaite Bonheur, santé et amour !

L’année n’a malheureusement pas bien commencé : les évènements de Paris, et leurs répercussions en Belgique, bouleversent les citoyens. Mais, si ces événement ont mobilisé les foules et que nous étions, sommes, tous Charlie, il ne faut pas oublier de regarder dans le reste du monde, au Nigéria, en Israël/Palestine ou en Guinée par exemple. Malheureusement c’est la terre qui tourne à l’envers depuis quelques mois.

Alors, bien sur, Je tiens à saluer les mesures de sécurité de ces derniers jours mais également les mesures de préventions prisent par le Gouvernement de la Fédération Wallonie Bruxelles. Car, s’il est vrai, qu’à court terme, la sécurité est importante, c’est sur des mesures à plus long terme qu’il faut aussi miser. Pour cela, l’amélioration de la formation des enseignants, le cours de citoyenneté à l’école, le renforcement de la collaboration avec les éditeurs de presse ou encore la création d’un Institut de formation des cadres musulmans, sont des projets qui nous paraissent essentiels!

Dans ce contexte, rappelons qu’il faut se méfier de la Récupération politique et de la montée des extrêmes qui profitent comme des rapaces de ce genre de situation. Ne laissons donc pas les amalgames et populismes prendre le dessus. Et, plus que jamais, luttons contre !

C’est d’ailleurs pour ces raisons, qu’aux côtés des autres hommes et femmes politiques et aux côtés du monde associatif, nous nous mobilisons ! Nous sommes aujourd’hui réunis (Isabelle, Dimitri, Stéphane, André,..), nous avons tous des compétences différentes et pourtant, nous travaillons ensemble et en coordination avec la fédération (socialiste du BW), la mutualité socialiste, le PAC, les jeunes socialistes, et tellement d’autres acteurs qu’ils soient partisans ou non.

Soyez rassurés sur le fait que vous pouvez vous adresser à l’un ou l’autre et que nous communiquons, que nous travaillons ensemble. En effet, je pense que le travail en réseau, que la bonne communication est un secret de réussite ! Pour le Brabant wallon, nous nous engageons à travailler de cette manière, nous nous engageons pour une meilleure coordination, collaboration et communication.

Dans le travail parlementaire aussi, nous appliquons ces méthodes. Les 5 premiers mois, qui se sont écoulés, ont déjà été, pour moi, d’une grande richesse sur le plan personnel et professionnel. 5 mois et déjà tellement dossiers sur le feu… J’ai, par exemple, eu l’occasion de partir en mission politique pour représenter les jeunes parlementaires à l’UIP, à Genève. Les questions que nous y avons soulevées concernaient la représentation des jeunes dans les parlements du monde entier !
Un thème a plus retenu mon attention, et vous allez comprendre pourquoi : c’est celui des Jeunes femmes en politique faisant face à une double discrimination liée à l’âge et au sexe. Alors, non, ne vous en faites pas, je ne m’identifie pas directement à ce problème, même si ma première année d’expérience politique n’a pas toujours été simple face aux nombreux sexismes et clichés sur les jeunes femmes, mais je pense qu’il y a encore énormément de progrès a faire en matière d’égalité des chance ! Ca tombe bien car j’ai l’honneur de présider le comité d’avis d’égalité des chances au parlement wallon.. Dans ce cadre, nous travaillons sur une série de thématiques. Actuellement ce sont les conditions des jeunes parents célibataires faisant face à la précarité qui nous préoccupent.

Ces 5 mois ont donc été très enrichissants. Nous sommes également partis, en petite délégation, sur le terrain en Israel/Palestine. Là-bas, nous avons fait face à une réalité très dure : aux nombreux check points, à une ségrégation inimaginable, à un mur, long de 700 km ! Mais une fois rentrés, une fois sortis de la phase émotionnelle, nous avons écrit une résolution et nous l’avons votée, au Parlement wallon, au Parlement Bruxellois et au Parlement de la fédération wallonnie Bruxelles. Cette résolution pose la reconnaissance immédiate de la Palestine et demande, formellement, au Gouvernement Fédéral, de faire de même.

Au Sénat, la situation avec la NVa n’est pas simple… Pas de mesures institutionnelles nous avaient-ils promis ? « nous appliquerons la 6e réforme avec loyauté » nous a encore répété Charles Michel lors de sa présentation au Sénat hier. Ai-je bien entendu ? La NVa essaye de tout bloquer : Pour prendre de petites décisions, nous devons nous réunir jusqu’à 3 à 4 fois ! Ils essayent de diminuer un maximum les marges de manœuvres du Sénat pour pouvoir dire après : Vous voyez ? On vous l’avait dit.

Mais rassurez vous, nous avons, dans nos équipes, des battants, et nous y arrivons! Ainsi, les commissions se sont mises en place : celles de l’égalité des chances, celles traitant des matières internationales, régionales, communautaires … Nous travaillons sur des projets difficiles mais importants. Actuellement, c’est le dossier de l’application des normes européennes au droit belge qui est sur la table.

Mais ce n’est que le début d’une législature de 5 ans. Bien d’autres projets verrons le jours. Notamment des projets en terme d’accès au logement. A ce sujet, nous aurons l’occasion de travailler de concert avec le Ministre Paul Furlan. Et nous savons, en tant que Brabançons wallon, combien cette problématique nous touche! En tant qu’ancienne Présidente du cpas de La Hulpe j’ai pu le constater au quotidien: Les jeunes désertent nos communes, trop chères en terme de logements. Il est temps que nous traitions ce problème dans son ensemble ! (…) Je vous parle de la jeunesse, elle est aussi au cœur des débats ! En novembre, nous avons d’ailleurs commencé le travail avec une première réunion réunissant des acteurs de l’aide à la jeunesse en Brabant wallon. Notre mission ? Dresser un diagnostic en terme de besoins et proposer des solutions.

(…) Voilà un petit aperçu de ce qu’ont été ces 5 premiers mois et de ce que nous prépare la suite ! Beaucoup de projets donc ….

Une fois encore, je vous adresse tous mes vœux de bonheur et surtout de santé !

Et je terminerai par une phrase de Léo Buscaglia, qui reflète parfaitement notre état d’esprit pour bien commencer l’année 2015 : « Le monde est rempli de possibilités et du moment qu’il y a des possibilités, il y a de l’espoir » !